Inscris-toi dans un lycée, incarne un personnage et fais-lui vivre plein d'aventures !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand l'amour vient frapper à la porte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Quand l'amour vient frapper à la porte   Ven 12 Juil - 16:20

Lien de la fiction : Quand l'amour vient frapper à la porte
Auteure : xEmiiliie



Voilà, j'ai fini de lire ^^
J'ai bien aimé, même si je n'ai pas vraiment "accroché" (je suis vraiment difficile concernant les fictions, ça veut rien dire hein °^°)

Même si à la base ta fiction n'est pas débordante d'originalité (une héroïne qui arrive dans une nouvelle ville, fait de nouvelles rencontres...), tu te démarques des autres, surtout avec le caractère d'Émilie : une héroïne qui ne se prend pas pour une rebelle (dans une fiction sur Castiel en plus !), ça fait du bien x) Et puis elle est mignonne avec Jade *o*/SBAM/
Au niveau du scénario, je crois que j'ai vu deux/trois trucs qui m'ont gênée mais je te les donnerai au fur et à mesure de la correction.

Sinon, l'orthographe est pas si terrible ^^ Il y a des fautes bien sûr mais c'est supportable :3
Aucun problème de ponctuation non plus (ça paraît idiot mais quand l'auteur ne sait pas placer correctement les espaces autour des signes de ponctuation c'est vraiment dur à lire ^^')
Il y a juste deux ou trois passages de "description" qui étaient, je trouve, pas assez aérés. Tu pourrais faire plus de paragraphes parfois, je pense.
Le style d'écriture n'est pas fantastique, mais ça va, et puis ça viendra au fur et à mesure.
J'ai bien aimé sinon qu'il n'y ait pas de présentation des personnages, que tu fasses des DESCRIPTIONS à la place des images, et que l'histoire ne commence pas par "Salut moi c'est Émilie j'ai 15 ans et aujourd'hui j'entre au lycée Sweet Amoris ! Very Happy:D" C'est les trois trucs qui dégoûtent d'une fiction dès le début ._.

Il y a un truc qui m'a gênée, c'est pour les dialogues "style pièce de théâtre" : en fait, vu que tu utilises déjà des verbes de parole, tu n'as même pas besoin de marquer les noms de personnage en début de réplique. Par exemple :
-Maman: Ma grenouille lève-toi, il est 7h10 fit-elle, en toquant à ma porte.
Tu n'as pas besoin de préciser deux fois qui parle, donc je te propose de mettre seulement :
- Ma grenouille lève-toi, il est 7h10, fit ma mère en toquant à ma porte. (oui j'ai modifié la place de la virgule parce que c'est là sa "vraie" place)

Bilan : ça me semble pas mal du tout pour une première fois. Bonne continuation o/


Dernière édition par Lucy le Mar 28 Jan - 21:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Quand l'amour vient frapper à la porte   Mar 16 Juil - 12:30

Chapitre 1 :


Chapitre 1 : Un nouveau Départ.

J'habitais depuis ma tendre enfance à Livion, malheureusement je devais déménager, car ma mère avait été promue pour son travail à Sweet City. Cela ne me réjouissait pas tant que ça de partir, non pas que j'étais timide, mais arriver dans une nouvelle ville n'est jamais très simple. J'avais préparé ma valise, notre train partait pour 15h20 et il était 14h, il était temps de nous mettre en route pour la gare. Je sortis de ma chambre avec ma valise, descendis les escaliers, traversai le salon, franchis le palier et fermai la porte. En franchissant le portail mon regard se retourna vers un arbre qui se tenait juste à côté de la boîte aux lettres, sur le tronc de cet arbre était gravé : « J & E Forever » en voyant ce mot j'ai senti les larmes me monter aux yeux. J'étais montée dans la voiture quand je me suis rendue compte qu'on avait oublié quelque chose...
- MAMANNNNNN ! Stop on allait oublier Pearl !! criai-je avec une peur qui envahissait mon esprit.

Pearl était ma chienne, c'était un cadeau des parents de Jade (mon meilleur ami), elle avait une robe blanche avec des taches marron clair, ses oreilles était toute marrons avec une tache ronde sur son oreille droite, des yeux marron et une queue blanche avec le bout marron clair.

- Oh non d'un sucre ! fit ma mère. Quelles têtes-en-l'air sommes-nous.
- Oui effectivement.
Je sortis de la voiture, ouvris le portail et la porte, courus dans la maison en criant: « PEARRLLL T'ES OÙ MA PUCE ??! » Je courais dans toutes les pièces de la maison, mais je ne la trouvais toujours pas, je commençais à être inquiète alors je re-criai son prénom et j'entendis des aboiements sortir du dessous de mon lit. Elle s'était cachée là la coquine. Je la pris dans mes bras, descendis les escaliers, mis son collier, fermai la porte d'entrée ainsi que le portail et montai dans la voiture avec Pearl sur mes genoux. Nous repartîmes en direction de la gare, un silence froid envahissait la voiture, ma mère savait très bien que je n'étais pas très enthousiaste de partir. Nous arrivâmes pile à l'heure ou le train débarquait en gare. J'avais mis Pearl dans son panier et nous montâmes dans le train. 
Après trois heures de trajet nous étions enfin arrivées à destination.

« Pam Pam palme. » (La musique de la SNCF^.^) « Nous sommes arrivés à la gare de Sweet city, nous vous souhaitons un agréable séjour dans notre ville ! »

Une jeune fille aux cheveux noirs mi-longs ondulés et aux yeux vairons, sortie du train suivie de sa mère et de sa chienne.
- J'espère que Tata ne va pas arriver avec une heure de retard comme à son habitude, dis-je en soupirant. 
- Oui j'espère aussi ma grenouille.
- Maman ! Arrête de m'appeler avec ce surnom ridicule c'était mignon quand j'étais petite, mais maintenant j'ai seize ans maintenant !
- Désolée ma chérie, s'excusa ma mère, je n'ai pas fait attention.

Trente minutes passèrent... 

- EMILIIIIE, LAURAAA (Mère d'Émilie)! Youhouuuu je suis là, cria Tata.
Pearl en voyant Tata était devenue toute folle, elle aboyait et sautait sur place. J'essayais de la calmer, mais elle s'est mise à courir et dans l'élan elle m’entraîna avec elle, alors nous nous retrouvâmes toutes les deux à courir jusqu'au bout du quai en direction de ma tante.
- Bah alors ma petite Pearl, fit cette dernière en la caressant, on est contente de me voir.
- TAA ... TAA ... A ! haletai-je.
- Vanessa ! la salua Maman. Encore coincée dans les bouchons ?
- Meuuuuh! Oui encore et toujours coincée dans ces fichus bouchons, fit-elle en rigolant. 
- Bon ce n'est pas tout les filles, déclara ma mère, mais on ne va pas s'éterniser ici pendant des heures.
- Oui allez, faut bien partir à la maison, répondis-je en regardant le sol. 
- Ne t'inquiète pas ma chérie, tenta de me réconforter Tata, je suis sûre que tu vas te plaire dans ta nouvelle ville.
- Mouais... on verra bien.

Tata se mit à la place conductrice, maman place passager et moi derrière avec Pearl. Je la mis sur son panier qui était juste à côté de moi est sortis mon Ipod de mon sac, mis mes écouteurs et écoutai de la musique. Je regardais à travers la fenêtre, il y avait un parc ce qui me fit sourire, comme ça je pourrais passer du temps-là-bas et promener Pearl. Au bout de trente minutes de voyage je commençai à m'endormir quand Tata m'interpella. 
- Regarde ma puce, c'est ici que se trouve ton prochain lycée, il est cool hein !
- Ah... oui ça va, murmurai-je. 

Le lycée avait l'air d'être grand, il était bleu, tout bleu ! C'était plutôt bizarre de voir un lycée tout bleu on aurait dit que c'était l'océan.
Nous étions enfin arrivées à destination. Je sortis de la voiture avec Pearl qui me suivait derrière.
- Ouaaah Tata je ne savais pas que ta maison était aussi belle !
- Oh ! Merci ma Puce, c'est très gentil.
Ont avait fini de tout ranger, dans ma chambre j'avais déposé ma valise et mis mes affaires dans l'armoire. J'avais sorti un cadre photo de Jade et moi que j'avais déposé sur ma table de nuit et mis le panier de Pearl à côté de mon armoire. Je donnai à manger et à boire à Pearl, dès qu'elle eut finit nous sommes sorties dehors pour qu'elle s'amuse. Après une heure j'avais de l'herbe dans mes cheveux et le visage un peu humide parce que Pearl me léchait sans arrêt. Il était 20h30 ont alla manger, je pris une assiette et m'installai à table. Le repas se déroula dans un silence profond, après avoir fini de manger je montai à l'étage, pris une serviette et allai en direction de la salle de bain. Je sortis de la salle de bain, mis mon pyjama et dis à ma mère et ma tante «Je vais dormir, bonne nuit.». 
- Vanessa, murmura ma mère, je m'inquiète un peu pour Émilie. 
- Ne t'inquiète pas Laura, c'est tout à fait normal, elle quitte sa ville, ses ami(e)s, son lycée. Maintenant elle se retrouve dans une nouvelle ville dont elle ne connaît strictement rien, il lui faudra du temps pour s'habituer. Demain ça ira un peu mieux.






1. elle avait une robe blanche avec des taches marron clair, ses oreilles était toute marrons avec une tache ronde sur son oreille droite, des yeux marron et une queue blanche avec le bout marron clair.
Il y a plein de répétitions dans cette phrase : 2 fois le mot blanche, 2 fois tache, 2 fois oreille et 4 fois marron.
Ce que je te propose à la place : "sa robe blanche était tachée de marron clair, comme le bout de sa queue et ses oreilles, la droite piquée d'une tache ronde, et ses yeux noisette étaient pétillants". C'est pas génial mais j'ai rien d'autre à proposer ^^'

2. Je courais dans toutes les pièces de la maison
Pour éviter une répétition du mot "courir" avec la phrase d'avant, je te propose "je traversai toutes les pièces de la maison" à la place ^^

3. (La musique de la SNCF^.^)
Je trouve que cette précision fait bizarre... Surtout avec un smiley dedans (ici une rageuse qui hait les smileys dans les histoires). A la place, tu peux mettre : "« Pam Pam palme. » chanta le haut-parleur de la SNCF près de nous"

4. EMILIIIIE, LAURAAA (Mère d'Émilie)!
Je pense que ce n'est pas la peine de préciser que c'est la mère d'Émilie, on comprend bien et ça casse le rythme :3

5. Le repas se déroula dans un silence profond, après avoir fini de manger je montai à l'étage, pris une serviette et allai en direction de la salle de bain. Je sortis de la salle de bain, mis mon pyjama et dit à ma mère et ma tante «Je vais dormir, bonne nuit.». 
Je ne sais pas si c'est très utile de décrire en détail tout ça. Par exemple, tu peux juste dire à la place : "Le repas se déroula dans un silence profond, après avoir fini de manger je pris ma douche, mis mon pyjama et souhaitai une bonne nuit à ma mère et à ma tante".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Quand l'amour vient frapper à la porte   Mar 20 Aoû - 16:06

-- Chapitre 2 --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Quand l'amour vient frapper à la porte   Mar 20 Aoû - 16:21

Chapitre 3 :

1. -??? : Coucou Mimilie c'est Mina !!!
C'est bien que les dialogues "pièce de théâtre" aient été enlevés, mais du coup les points d'interrogation ne sont plus utiles ici :3

2. «j'ai nommé le chieur aux cheveux rouges. Je l'évitai de justesse, ne lui effleurant que légèrement l'épaule.»
Je suis sûrement débile, mais je n'ai pas compris pourquoi cette phrase était en italique, en bleu et entre guillements. ça semble être une partie normale de la narration...

3. Juste après ce paragraphe, il y a deux phrases qui sont en style pièce de théâtre. Il y a une raison particulière où c'est juste un oubli ? ^^

4. je me détournai brusquement, au moment où le prof me reprit à l'ordre :
Je crois qu'on dit plutôt "rappeler à l'ordre"... Enfin j'ai des doutes, j'irai vérifier >.>

5. pour la deuxième troisième fois de la journée
La deuxième ou la troisième ? /SBAFF/

6. Un peu après, Jade et Emilie parlent du "bon vieux temps". C'est peut-être ma notion du temps qui foire, mais elle ne l'a pas quitté il y a si longtemps, si ?

7. Quêtait une manie que nous avions,
Je n'ai pas compris ce mot :/

8. Après avoir mangé, on s'assit quelques minutes sur un banc. Nous ne parlions pas, on se contentait de nous regarder dans le blanc des yeux
Avant ce n'était pas trop "choquant", mais là, tu alternes beaucoup entre le nous et le on. Il vaut mieux en garder un seul, tu préférerais lequel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'amour vient frapper à la porte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'amour vient frapper à la porte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUAND L'AMOUR S'EN MAIL de Jean-Marie Defossez
» LES MORSURES DE L'AMOUR de Michel Monnereau
» Ma prière à l'amour
» [Maalouf, Amin] Les identités meurtrières
» Ce soir, je regarde les étoiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Amoris :: Archives-
Sauter vers: