Inscris-toi dans un lycée, incarne un personnage et fais-lui vivre plein d'aventures !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une maison en flammes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Une maison en flammes   Jeu 4 Juil - 8:30

Lien du topic : Une maison en flamme
Auteur : Jdooaille

Salut ^^

Je n'ai pas grand-chose à dire sur seulement trois chapitres et un prologue, mais ça me semble sympa à lire. C'est clair, aéré, l'orthographe est très correcte sans être parfaite, même chose pour le vocabulaire. Le style est sympa, ça se lit vite. Je n'ai pas repéré de phrase qui me semble mal construite ou maladroite, mais je te préviendrai si c'est le cas. ^^
Quant à l'histoire, c'est pas mon style de fiction préférée (même si ça à l'air de pencher vers quelque chose de plus original au cours du chapitre 3, avec sa mère qui revient d'entre les morts et la possibilité d'un incendie criminel 8D) mais tu te débrouilles bien. Il y a quelques trucs qui m'ont fait tilter malgré ça, même si c'est encore très loin du degré d'exagération dont certaines auteures de fiction peuvent faire preuve ^^' : Castiel dit dès le chapitre trois qu'il aime bien Sakura, qu'il se sent bien avec elle. Pourtant, ça ne me semble pas trop son genre de fille, elle semble très fragile et peureuse (je veux dire, ça se comprend qu'elle soit traumatisée après ce qu'elle a vécu, mais ça n'enlève rien aux faits) et ils se connaissent depuis deux jours au maximum.
Ça aurait été bien aussi qu'il commence à l'apprécier petit à petit, après avoir appris à la connaître et à apprécier leurs différences. Et ça n'aurait pas forcément impliqué de créer une histoire de cinquante-six chapitres uniquement centrés sur l'évolution de leurs sentiments respectifs, puisqu'apparemment l'histoire d'amour devrait se dérouler en parallèle d'une autre intrigue.
Mais bon, comme je l'ai dit, c'est encore crédible, et il est juste question de sentiments amicaux pour le moment, pas amoureux. Donc ce n'est pas la peine de changer (d'autant plus que beaucoup de monde sur AS apprécie les histoires d'amour qui vont vite, quand je dis que ce n'est pas mon genre c'est parfaitement subjectif), je voulais juste le dire pour que tu l'aie en tête et parce qu'il aurait été faux de dire que j'étais totalement fan de ta fiction ^^

Une dernière petite remarque : transporter une fille malade et sur le point de s'évanouir en moto, et de plus en allant vite et sans prendre le temps de s'arrêter aux feux rouges (s'ils sont là c'est bien pour éviter les accidents), me paraît une très mauvaise idée, mais bon. ^^'

Pour la correction, j'ai besoin que tu m'envoies au préalable les chapitres par mail, premièrement à cause de la limite de caractères dans les mp et deuxièmement pour ne pas être obligée de replacer les codes. Mon adresse : lucyausten.lulu@gmail.com

Voilà voilà ~


Dernière édition par Lucy le Mar 28 Jan - 21:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Une maison en flammes   Ven 5 Juil - 6:44

Prologue :
Spoiler:
 

1. je regardai mon père qui commença à gueuler !
Le mot gueuler me surprend à chaque fois que je lis cette ligne x) A ta place je remplacerai par "crier", dans une narration au passé ça fait bizarre, mais c'est comme tu veux ^^

2. Je décidai de brandir les flammes
Je crois que tu t'es trompée de verbe. Ce ne serait pas plutôt "braver" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Une maison en flammes   Ven 5 Juil - 18:51

Chapitre 1 :

Spoiler:
 


1. Je crois que tu as un problème avec la concordance des temps... Par exemple, dans cette phrase : "Je suis devenue muette", le verbe exprime l'antériorité par rapport au récit, qui est déjà lui-même au passé. Donc ce qu'on utilise est le passé antérieur et le plus-que-parfait, pas le passé composé. -> "J'étais devenue muette"
Autre exemple : "demain, je devrai retourner en cours", le verbe exprime le futur dans un texte au passé, donc ce qu'on utilise n'est pas le futur simple, mais le subjonctif. -> "demain, je devrais retourner en cours"
Il y a aussi des moments où la narration saute brutalement du passé au présent : "Elle ne répond (présent) toujours pas, donc, je ne lui parlai (passé simple) plus jusqu’à la fin du cours." J'ai pensé d'abord corriger en mettant tout au passé, mais il y a quelques phrases qui ressemblent plus à des pensées et qu'on ne peut pas transposer facilement, comme celle-ci : "Put*n, c’est quoi son problème à cette gamine !"
Qu'est-ce que tu en penses ?

2. Je n'avais pas vraiment réalisé, mais en relisant, l'utilisation du mot "point" à la place de "pas" m'a parue bizarre. Surtout que "pas" revient également plusieurs fois. Est-ce que c'est pour donner un style plus soutenu, plus littéraire à ton récit ? Parce que si c'est le cas, ça semble un peu superflu... Désolée >.>

3. En fait, comment s'est-elle débrouillée pour vivre après la mort de ses parents ? Parce qu'il est bien précisé qu'elle a déménagé plusieurs fois, de plus, il ne lui reste plus rien de son ancienne maison. Et elle vit seule, si j'ai bien compris. Donc comment elle fait ? Elle travaille ? Est-ce qu'elle a quelqu'un de sa famille qui s'occupe d'elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Une maison en flammes   Mer 10 Juil - 7:53

Chapitre 2 :

Spoiler:
 

1. ils en avaient au moins pour quelles heures !
Tu ne voudrais pas plutôt dire "pour quelques heures" ?

2. la muette avait une envie irrésistible de gueuler
Comme dans le prologue, le verbe gueuler me paraît déplacer dans ton texte. "Crier" ?

3. La jeune fille voulait répondre mais elle ne le voulait pas pour autant
Il y a un petit problème de sens...

4. Être enfermée pour moi, me refaisait penser à ce douloureux souvenir
Le "pour moi" me semble inutile :3

5. Castiel lui tira les cheveux et, par réflexe, elle poussa un cri strident.
A ta place je mettrai plutôt "et elle" car quand on dit "et celle-ci" ça désigne le dernier nom qu'on a employé (donc cheveux ici)
Ensuite, quand tu dis qu'elle crie de tout son saoul, ça donne l'impression (selon moi) d'un looong hurlement, alors que c'est plus un cri bref d'après la situation.

6. Castiel, lui fit une blague, en fermant la lumière.
Premièrement, on ne "ferme" pas la lumière ^^
Deuxièmement, je trouve la phrase trop coupée. Les virgules ne sont pas très bien placées. "Castiel lui fit une blague en éteignant la lumière", c'est mieux, non ? C'est quelque chose que j'ai retrouvé dans l'ensemble du texte, j'ai pris la liberté de corriger sans demander ton avis. Si tu préfères que j'arrête je le ferai ^^

7. il lança, dans le noir, Sakura.
Encore une phrase que je trouve trop hachée... "il lança Sakura dans le noir" ?

8. celle-ci se décrochèrent
Comme dans le 5, on a l'impression que c'est les bricoles qui se décrochent.

9. J'ai du mal à croire qu'un objet pointu qui tombe d'une telle hauteur puisse faire autant de dégâts, surtout si elle portait des vêtements en plus... Comme c'est nécessaire à l'histoire, je suppose que tu ne peux pas le changer, mais je tenais à le signaler tout de même ^^

Voilà, j'ai réellement terminé maintenant o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Une maison en flammes   Mar 16 Juil - 14:23

Chapitre 3 :


Spoiler:
 




1. Castiel avait l’air plutôt content mais inexpressif à la fois.
Cette phrase me fait bizarre... Est-ce que tu veux dire qu'il est content mais essaye de s'en cacher ?

2. « Il faut l’amener à l’hôpital !
-On ne peut pas Castiel !
Apparemment, il parle à Nathaniel (d'après la suite), mais là c'est pas évident... Tu peux rajouter "objecta Nathaniel" ou un truc comme ça.

3. un bandage qui dura le temps qui dura
Je ne comprends pas trop ce que tu veux dire, désolée >.<

4. pour qu'elle se repose et se remette que pieds très rapidement.
Sur pieds, non ?

5. Un, un dénommé Castiel
Tu voulais dire que la personne qui parle trébuche sur le mot ?

6. J'ai des problèmes pour corriger certains passages, car ils sont rédigés entièrement au présent... Comme là par exemple : Cette voix que j’entendais depuis peu, c’est vraiment impossible et inimaginable ! Comment peut-elle être là ? Ici à ce moment même ? Elle n’était donc pas morte, ou alors, c’est mon imagination qui me joue des tours ?
Si je transpose au passé, ça risque d'être bizarre, avec les mots comme "ici" ou "en ce moment même" >.>






1.
Oui, je voulais dire ça, mais je ne savais pas comment m'y prendre...

2.Oui, c'est vrai qu'on peut rajouter, ça aidera la lectrice.

3.
Ça veut dire, qui restera le temps que le bandage ne sera plus utilisable, sur le coup, j'ai eu du mal à expliquer, mais ça veut dire ça en gros.

4. Hum...Oui...Un faute d'inattention :$


5. Je ne vois pas où sais , je vais vérifier et je te répondrai après.

6. C'est normal que ce soit au présent, enfin, de mon point de vue, car elle l'entend sur le moment même






1. "Castiel réprima un sourire victorieux" ?

2, 4 et 5. Corrigé :3

3. Ok ^^ Il me semble qu'on dit plutôt "dura le temps qu'il dura". Comme il n'a pas encore "fini de durer" au moment où l'histoire est racontée et comme le texte est au passé à cet endroit, j'ai utilisé du conditionnel (durerait le temps qu'il durerait, ça fait bizarre mais je crois que c'est grammaticalement correct...)

6. D'accord, désolée, j'aurais dû me rendre compte toute seule que c'était ça (pour se tromper de temps sur un texte aussi long faudrait être, fort quand même ._.) >.>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Une maison en flammes   Mar 23 Juil - 13:31

Chapitre 4 :


Spoiler:
 





1. Castiel était hors de lui, mais en voyant la tête de Sakura, une tête remplie par la peur, la peur que Castiel pète un câble sur elle, une tête qui le calma direct.
Cette phrase est un peu bancale.
*mode chieuse activé* Premièrement, je trouve que le mot "tête" fait bizarre à cet endroit, avec le verbe remplir ça donne l'impression qu'elle parle de sa tête en tant que contenant. Je ne sais pas expliquer *se pend*
Breeef, à la place je mettrais "visage" :3
Deuxièmement, pour la construction, tu fais une répétition du mot "tête" ("la tête de Sakura, une tête remplie par la peur"). Pas de problème, c'est fait exprès, ça ne dérange pas. Mais quand tu recommences avec le mot "peur" ("remplie par la peur, la peur que Castiel") c'est une fois de trop. "remplie par la peur que Castiel" ça marche bien aussi ^^
Troisièmement, quand il y a écrit "en voyant la tête de Sakura", on s'attend à ce que la phrase finisse par une action, tu vois ? Il vaudrait mieux écrire directement "il se calma direct", sinon ça fait bizarre.

2. La main du médecin se posa sur l’épaule de la chevelure rouge qui le sortit de sa rêverie.
La main du médecin se posa sur l’épaule du garçon à la chevelure rouge, ce qui le sortit de sa rêverie. -> Ce serait plus correct, non ?

3. Un silence qui s’enleva
C'est personnel je pense, c'est comme tu veux, mais "s'enleva" c'est pas super joli. "disparut" ?

4. mais Castiel lui aussi avait souri, un sourire sincère et amical qui pouvait donner confiance à n’importe qui, ce qui lui donna l’opportunité de nouveau la faire sourire.
Premièrement : il y a une répétition du mot sourire (avec la phrase d'avant + le verbe sourire), donc tu peux changer en "Castiel lui aussi avait souri, d'un air sincère et amical qui pouvait donner confiance à n'importe qui [...])
Deuxièmement, pour la fin de la phrase, "l'opportunité de la faire sourire à nouveau" semble mieux ^^

5. quand il attendit des bruits dans la chambre
entendit :3

6. elle voulait faire plus humble connaissance avec le rebelle
Tu ne veux pas plutôt dire ample connaissance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Une maison en flammes   Lun 19 Aoû - 17:08

Chapitre 5 :

Spoiler:
 




1. Castiel ouvrit enfin les yeux tout en lâchant Iliana. Il se leva en se grattant la tête tout en bâillant.
C'est deux fois de suite la même construction, il faudrait en changer une ^^ Par exemple, écrire pour la première "Castiel ouvrit enfin les yeux et lâcha Iliana" :3


2. « N’essaye même pas d’amadouer mon chien ! Il n’obéit qu’à son maitre ! »
Castiel avait raison, Iliana caressait son chien et on dirait qu’il l’aimait bien.
Je pense que c'est juste moi qui beug, mais bon : je ne vois pas trop en quoi Castiel a raison, puisqu'elle réussit à "amadouer" Démon contrairement à ce que dit Castiel ^^

3. Il se leva en se grattant la tête tout en bâillant.
Les deux gérondifs à la suite, je trouve que ça fait un peu lourd. Peut-être "Il se leva et se gratta la tête tout en bâillant" ?

4. il affirma en disant qu’il avait déjà remarqué tout ça.
Affirmer et dire c'est la même chose :p Tu voulais peut-être dire "il approuva en disant", sinon "il dit qu'il avait déjà remarqué" ou "il affirma  qu'il avait déjà remarqué".

5. mais celle-ci s’était accrochée à lui
Quand tu dis "celle-ci" on dirait que tu parles de l'eau de la fontaine ^^ Tu peux remplacer par Iliana je pense.

6. Iliana et Castiel sont désormais amis.
Il y a un brusque changement de temps, je ne sais pas si c'est fait exprès >.>

7. Démon revenait toujours jusqu’à présent, mais à partir de la neuvième fois, il ne revint plus…
Je pense que tu devrais dire "à la neuvième fois" au lieu de "à partir de la neuvième fois", vu qu'il n'y a pas eu de dixième fois ^^
Sinon, le "jusqu'à présent" me perturbe, je ne sais pas pourquoi o_O
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Lucy
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Une maison en flammes   Mar 17 Sep - 16:02

Spoiler:
 




1. Je pense qu'il manque un peu de descriptions des pensées d'Iliana. Elle devrait être plus choquée que ça, se poser plus de questions : pas seulement "où suis-je", mais "qu'est-ce qui se passe", "pourquoi on m'enlève", "qu'est-ce qu'on va me faire"... etc. Elle ne crie pas, ne se débat pas ? Personne dans la rue n'essaye de l'aider ? Elle n'a pas peur, pas mal, elle n'est pas angoissée ? Est-ce qu'elle essaye de capter la conversation de ses ravisseurs, de leur demander où elle va ? Est-ce qu'elle ne le fait pas parce qu'elle est complètement paralysée de terreur ? Il y a beaucoup à écrire sur ce passage, et je trouve que ce n'est pas assez exploité. ^^'

2. On marcha une centaine de mètres une porte s’ouvrit pour enfin me lancer par terre
Petites fautes, elle ne marche pas, c'est seulement son porteur, et c'est pas la porte qui la lance par terre 8D
"Il me porta sur une centaine de mètres, ouvrit une porte pour enfin me lancer par terre"

3. Un homme à la haute carrure
Elle ne peut pas voir sa carrure puisqu'elle a les yeux bandés :3 C'est une réflexion qu'elle devrait se faire plus tard, une fois qu'il lui enlève son bandeau.

4. et enlever son bandage
Je ne suis pas sûre à 100%, mais je pense que le mot bandage n'est utilisé que dans le cas d'une blessure. Dans le doute, si tu n'es pas sûre non plus, tu peux remplacer par "bandeau" x)

5. Pour la suite, c'est un peu bizarre que l'homme n'essaye pas de lui extorquer l'information qu'il voulait avant de sortir. En fait, il y a pas mal de trucs qui me gênent, mais je ne sais pas quoi exactement. Je vais essayer de faire une liste. Déjà, si le mec veut la tuer, pourquoi il ne le fait pas simplement ? Il n'en a apparemment rien à cirer de tuer toute une famille, un petit meurtre de sang-froid ne le gênerait pas. On pourrait savoir ce que c'est que cette trahison dont il parle ? Enfin, je suppose que c'est pour des raisons de suspens, mais pourquoi Iliana ne se pose pas la question ? "Qu'est-ce que c'est que cette histoire avec un agent secret ? Pourquoi ils ne m'ont jamais rien dit ? Se pourrait-il qu'ils soient pas aussi adorables que je le pensais, qu'ils aient réellement été des traîtres ?" Pourquoi la première préoccupation d'Iliana est "je n'aurai pas de preuves pour le condamner en justice" ? Là, elle devrait plutôt chercher un moyen de s'échapper, et puis si elle n'a pas de preuves, elle n'a qu'à laisser des vrais enquêteurs faire leur travail. Je ne vois pas pourquoi on ne la croirait pas, ou au moins pourquoi on refuserait de se pencher sur le problème. Pourquoi l'agent secret dit "et alors" quand Iliana est choquée qu'il ait tué ses parents ? LUI, ça ne lui pose pas de problème de l'avoir fait, ok, mais il n'est pas complètement crétin, il sait qu'Iliana ne va pas bien le prendre. Ou alors il se fiche délibérément d'elle, mais dans ce cas ce n'était pas évident pour moi.
Et surtout, pourquoi Iliana ne flippe pas du tout ? L'agent secret lui dit en substance "j'ai tué tes parents de sang-froid et tu es la prochaine. Very Happy", elle devrait avoir un minimum la trouille... Ou alors, c'est la narration qui n'est pas assez développée sur le plan émotionnel, comme tout à l'heure.
Sinon, même avec les mains liées, je pense qu'en se tortillant un minimum elle devrait arriver à décrocher son portable. Donc si ses kidnappeurs étaient consciencieux et un minimum intelligents (et donc sérieux dans leur rôle de méchant), ils devraient le lui avoir confisqué.
Justement, arrivée à la fin du chapitre, je ne trouve pas le méchant convaincant. Déjà, il ne brille pas par son intelligence. Premièrement, il pourrait avoir kidnappé Iliana d'une manière plus discrète : en plein jour, dans un lieu public et quand elle se trouve en compagnie de quelqu'un d'autre qui va immédiatement réaliser son absence. La nuit, chez elle aurait été un bien meilleur plan, parce qu'on aurait mis plus de temps à constater sa disparition. Deuxièmement, il la laisse avec un portable sur elle. Troisièmement, il n'a (apparemment, je juge peut-être trop vite, n'ayant pas lu la fin) pas de plan de secours au cas où il se soit fait suivre/où il se fasse prendre. Bref, ses plans laissent beaucoup à désirer, et rien que pour ça je trouve qu'il n'est pas convaincant parce qu'on n'a pas peur de lui.
J'imagine que c'est assez démoralisant ^^' Je te rassure, c'est vraiment galère de trouver un méchant VRAIMENT flippant, parce qu'il faut trouver un plan infaillible et en même temps se débrouiller pour que les héros s'en sortent. J'essaye de faire ça, résultat, ma fic n'avance pas TOT

6. Son frère, remarquant sa colère intérieure, posa sa main sur l’épaule de son frère.
Son frère, remarquant sa colère intérieure, lui posa la main sur l'épaule. :3


Bon, j'ai beaucoup critiqué, mais l'histoire a du potentiel, c'est juste que la plupart des trucs intéressants ne sont pas suffisamment exploités. Je ne sais pas si tu vas suivre mes conseils (si on peut appeler ça des conseils x)) étant donné que tu n'as eu que des retours positifs par rapport à ce chapitre mais c'est pas grave ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forum-gratuit.cc
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une maison en flammes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une maison en flammes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison en flamme
» Pâte à tartiner "maison"
» Monter son studio photo maison à coût réduit
» Savage 25 brushless fait maison
» Ma Maison Rona 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Amoris :: Archives-
Sauter vers: